28/09/2005

Lendemain de veille

Alors, cette formation ?

Vous voilà rentrés tous chez vous. La pratique scolaire a déjà repris.... Et vos blogs ? Vont-ils dormir jusqu'au 7 octobre prochain ?

Mon espoir est bien que vous y reveniez, que vous preniez la main sur "cet espace de travail", comme le dit l'une d'entre vous.

Ne manquez pas d'aller visiter les blogs des autres, aussi...

Un petit regret ? Oui ! Celui de voir que certains d'entre vous on opté dans la "personnalisation de site" pour que l'on ne puisse déposer de commentaires.

Blog à sens unique, dans ce cas !

On aurait toutefois aimé pouvoir réagir, encourage, plébiciter...

Ouvrez-nous donc votre porte.

10:41 Écrit par Mediacteur | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

22/09/2005

Lettre d'un directeur

Madame, Monsieur,

Depuis plusieurs semaines apparaissent sur Internet des « blogs » c-à-d des sites personnels que tout un chacun peut créer en quelques minutes sans aucune compétence technique. Ces sites contiennent souvent photos, textes commentaires et suscitent en retour des échanges et réactions diverses.

Ce nouvel outil de communication peut s’avérer très intéressant s’il est bien géré mais les risques de dérapage sont grands et les jeunes n’en ont pas toujours conscience. Il est donc important d’en parler avec eux et de leur rappeler, entre autre que :
- aucune photo ne peut être prise ni diffusée sans l’accord de la personne photographiée
- La protection de la vie privée est un droit de tout citoyen
- Le harcèlement, la violence ou l’incitation à la violence, la diffamation, l’appel au boycott, l’usurpation d’identité, l’atteinte aux bonnes mœurs, le racisme et la xénophobie sont punissables par la loi.
Il faut savoir également que, sur base de la loi du 11 mars 2003 sur le commerce électronique, les seuls responsables du contenu d’un site Internet sont les personnes qui l’ont créé ou leusr parents si ces personnes sont mineures. Nous vous invitons donc à une très grande vigilance.

Nous vous invitons également à relire avec votre enfant le règlement d’ordre intérieur de l’établissement et notamment les points « respect des autres ». Sur base de ce règlement, nous vous rappelons que, sauf autorisation spéciale, les appareils photographiques notamment intégrés aux GSM et autres caméras ne sont pas admis à l’intérieur de notre établissement ; nous nous réservons le droit de les saisir si nécessaire. Nous profitons de la présente pour vous signaler que nous nous réservons le même droit pour les GSM s’ils sont utilisés pendant le temps scolaire (cours, temps du midi, récréations).

Nous vous remercions de l’attention portée à cette lettre et tenons à réaffirmer notre attachement au respect de la personne et notre souci d’éduquer les jeunes dans ce sens , y compris dans leur façon d’utiliser Internet en développant un esprit critique et responsable.

Merci de compléter le talon ci-dessous et de le remettre à l’éducateur de votre enfant avant le …………………..

Je, soussigné(e), ………………………………………………………….., parent de …………………………….

ai pris connaissance de la circulaire du ………………….

Signature

Coordonnées de l’établissement.


14:11 Écrit par Mediacteur dans Législation | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

Quadragénaire 3

Conversation hier soir dans le lit avant d'aller dormir entre Madame quadragénaire et moi.

Elle: Tiens, tu sais quoi ? Ma directrice écrit un blog sur internet tous les jours et elle le dit à tout le monde, c'est fou ça quand même ?

Moi: Quoi qui est fou ? Qu'elle écrive un blog ou qu'elle le dise à tout le monde ?

Elle: Ben, qu'elle le dise à tout le monde ! Je trouve cela tellement intime!

Moi: Ah ! Et toi, si tu écrivais un blog, tu me le dirais ?

Elle: Je ne pense pas, je trouve que l'on doit pouvoir garder une part de notre jardin secret, et puis si je savais que des gens que je connais viennent lire mon blog, je ne crois plus que je serai sincère et que j'écrirai spontanément, je crois que je réfléchirai à ce que j'écris et qu'inconsciemment j'écrirai en fonction des gens que je sais qui me lirons.

Moi: Bien, je vois que tes idées sont très claires sur le sujet, j'en déduis donc que tu tiens toi aussi un blog sur internet !

Elle: Pourquoi aussi ? Tu fais allusion à ma directrice ou tu en écris un toi aussi ? Tu me le dirais toi, sinon ?

Moi: Non, je ne pense pas non plus, je préfèrerai, moi aussi, garder ma liberté d'écrire sans me soucier que des gens que je connais pourraient me lire.

Elle: Et si nos enfants tombaient par hasard sur nos blogs respectifs ?

Moi: Ils ne sauraient pas que c'est nous, de plus il y en a tellement des blogs, et puis comme toi et moi n'en écrivons un, il n'y a aucune raison !

Elle: Je me demande quand même bien ce que tu peux écrire sur ton blog ?

Moi: C'est fou, ça, j'étais entrain de me poser la même question.

Elle: Tu éteins la lumière ?

Moi: Bonne nuit ma chérie !

15-12-2004, 16:57:28 Quadragénaire

14:08 Écrit par Mediacteur dans Témoignages | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Quadragénaire 2

Blogs

Tiens, je me pose une question: est-ce que blogguer serait essentiellement une activité automnale et hivernale ?
En effet, je remarque depuis quelques semaines, étrangement depuis que le printemps a fait sa réapparition, que les blogs en général sont de plus en plus délaissés.
Alors, soit, il y en a, dans le meilleur des cas qui sont mis à jour nettement moins souvent ou dans le pire des cas qui ferment carrément. Entre les deux, il y a ceux qui mettent à jour parce que "il faut bien", cela se sent un peu à la nature de leurs posts, inintéressants ou insipides ou bien encore, juste quelques lignes très succinctes.
D'autres le disent carrément, je n'ai plus rien à dire, alors, je ferme ou bien, c'était une belle aventure, je suis arrivé au bout.
Un peu comme si c'était un effet de mode. Personnellement, je pense que le système ancestral du "journal intime" a toujours existé depuis que l'Homme écrit et qu'avec les nouvelles technologies, ce journal a pris un autre nom en s'appelant blog pour la forme, mais dans le fond, le principe reste le même à la grande différence près, que le journal intime est devenu public et surtout accepte la plupart du temps des commentaires, donc par voie de conséquence des critiques mais souvent des commentaires laudatifs qui n'apportent pas grand chose excepté flatter l'égo de l'auteur du dit blog.Ce que je remarque aussi depuis quelque temps sur les blogs, c'est la présence de personnes qui justement ne se contente plus de frotter dans les sens du poil le bloggeur mais "casse" littéralement celui-ci, j'ai même vu sur un blog, quelqu'un s'acharner sur une pauvre fille qui finalement a jeter l'éponge en racontant qu'elle en pleurait et finalement a fermé, elle aussi !Assistons-nous à un tournant, un de plus ? ou la fin est proche ? ou bien l'hiver prochain cela reprendra t-il de plus belle ?
En ce qui me concerne, tant que j'aurai envie de dire quelque chose que j'ai en tête, je continuerai, hiver ou été, mais c'est vrai aussi qu'il n'y a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis.

15-06-2005, 11:36:16 Quadragénaire

14:07 Écrit par Mediacteur dans Témoignages | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Quadragénaire 1

Bonnes résolutions

Voilà, les fêtes de fin d'année sont terminées, en ce début janvier, il est coutume de prendre des bonnes résolutions.
Qu'est ce que je pourrais bien prendre comme bonnes résolutions pour cette année nouvelle ?Arrêter de boire ? Je ne bois pas ! Arrêter de fumer ? Je ne fume plus ou qu'occasionnellement ! Faire du sport ? Je n'aime pas ça mais j'en fais tout de même un peu pour entretenir ma forme ! Allez, il y a bien une chose qui me trotte en tête depuis quelque temps, ce serait de passer beaucoup moins de temps sur internet, ne plus passer des heures à surfer de site en site, à y lire des blogs, à chiner sur Ebay etc.
Je devrai le faire, ce devrait être ma bonne résolution de l'année, mais je n'en ai pas envie, j'aime cette forme de destruction sociale que je vis de plus en plus, mes contacts virtuels de plus en plus fréquents.
Deviendrai-je asocial ? ou agoraphobe ? J'ai parfois le sentiment que je suis entrain de me "suicider" socialement, de quitter le monde réel, et en plus, j'en suis conscient, je m'y plait, c'est plus fort que moi, telle une drogue, je suis attiré par ce monde virtuel si destructeur pour les tissus sociaux, familiaux, professionnels, cela m'effraie et en même temps, je ne peux pas m'en passer. Il m'arriverait même dans un éclair de lucidité de regretter d'avoir mis le doigt, un jour il y a déjà quelques années maintenant, dans cet engrenage infernal qu'est internet.
Telle une drogue, j'y ai goûté une fois, chez un ami lors d'une soirée, à l'époque c'était encore confidentiel, puis, je m'y suis inscrit personnellement chez moi, je passai une heure de temps en temps par semaine via ma ligne téléphonique, puis j'ai plongé, je me suis abonné à l'ADSL, donc plus de contraintes, puis, j'ai installé un réseau wi-fi, je peux me connecter désormais partout dans la maison, dans le jardin en été.
Je suis devenu accroc, ma vie est régie par internet, il faut que je décroche, que je fasse une cure de désintoxication.
Voilà ma bonne résolution pour 2005, de toute façon, il n'y a aucun danger à la prendre puisque je sais par expérience que les bonnes résolutions ne tiennent jamais plus que quelques jours.

14:06 Écrit par Mediacteur dans Témoignages | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Blog d'Aurelia 2

Mal être
Aujourd'hui, je ne sais vraiment plus où j'en suis! Vendredi dernier, debout tôt, petit-déjeuner rapide, douche revigorante, autoroute, embouteillages, je me prépare mentalement pour ma journée de travail. J'arrive devant l'école, et là, c'est le blocage, la crise de panique, pas moyen de rentrer dans le bâtiment, je suis trop mal. Crise de larmes au téléphone avec celui que j'aime, je suis perdue, je me sens mal, je ne sais plus du tout ce que je dois faire. J'éprouve un tel mal être que je n'ai qu'une envie, c'est de me prendre un mur pour ne pas me rendre au travailr. Au bout du compte, je fais demi-tour, je me retape une grosse centaine de kilomètres dans l'autre sens, et je rentre à la maison. Ce soir, gros mal être de nouveau, demain, boulot et je sens déjà poindre à l'horizon cette boule qui me serre l'estomac et qui fait que je me sens si mal. Je ne sais vraiment plus quoi faire, j'ai l'impression que ce boulot n'est pas fait pour moi, je suis fatiguée de faire autant de kilomètres, je suis au bout du rouleau.

14-11-2004, 23:56:33 Aurélia

Commentaires (10)
2004-11-22, 22:42:20
Après un long silence...
te retrouver ainsi. Allez, du courage, Aurélia !
Tiens le coup jusqu'à Noël et après de super congés bien mérités, la route sera peut-être plus facile. Et, pourquoi pas ?
http://hollynx.skynetblogs.be
Hollynx

2004-11-20, 18:35:22
bonjour
je suis de retour..je te fais de gros bisous
http://corine500.skynetblogs.be/
coco

2004-11-19, 18:56:10
courage
Courage, mets ton armure et va affronter ce que tu redoutes tant... Et après ça n'ira plus qu'en s'améliorant... Prends un peu de recul...
Tu fais queque chose de magnifique... Et tu ne mérites pas de ressentir un malêtre pareil !
Bisous et courage
Val

2004-11-17, 17:23:27
y a pas de mal
Une petite déprime! Bon, un jour ou l'autre elle nous tombe dessus à tous.
Comme la grippe. Et justement ces petites maladies se soignent...Et pas en ne faisant rien. Il n'y a pas de mal à aller voir son petit médecin généraliste pour un conseil (de pro) et un petit remontant pour aider.
Après on peut voir plus clair, réflechir, analyser...ET trouver la sortie du tunnel.
Il faut d'abord se déboucher les bronches avant de pouvoir respirer!
Voilà mon ordonnance à moi!
http://www.dparoles.net
pierrot p.bussiere@free.fr

2004-11-17, 11:08:27
ne t'inquiète pas
Tout va s'arranger, ou que soie la solution, tu la trouvera.....
j'en profite pour faire ma pub galerie photo, une nouvelle, enfin!
bisous à toi ma pitchounette
http://www.egon.jepose.com
virginie

2004-11-15, 22:18:08
Bonsoir Aurélia
Dans ces conditions que tu décris, il faut essayer de positiver...voir le bon côté de cette école et de ces élèves...ou alors fais comme si tu jouais un rôle dans un film...j'ai du le faire une fois et ça a marché pour moi.
Courage, bisous
http://elfarranne.skynetblogs.be
elfarranne

2004-11-15, 17:03:11
***
Courage... tu as l'air si mal... peut-être devrais-tu changer d'orientation professionnelle ?
Je t'embrasse fort
Sweeety

2004-11-15, 16:41:42
...
toi seule sait ce qui est bon pour toi...
courage
http://carpe-diem2.skynetblogs.be
carpe diem

2004-11-15, 10:47:39
Quelquefois ...
on peut ressentir un tel mal être.
Ca m'est arrivé.
Et, sans me forcer, je medis, essaie de te plaire.
Vois les gens intéressants autour de toi !
Et pour finir, j'y trouve du plaisir.
Bien à toi.
Jean-Pierre
http://ouvrelesyeux.skynetblogs.be/
2004-11-15, 08:50:01
***
Courage!
http://j.skynetblogs.be

14:00 Écrit par Mediacteur dans Témoignages | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Blog d'Aurelia 1

Aurelia

04-11-2004
Ciel gris, pluie fine
Ciel gris, pluie fine, coeur morose, envie de pleurer. Pleurer pourquoi, pleurer sur quoi? Sur cette vie que j'ai l'impression d'avoir ratée, cette vie qui pourtant ne fait que commencer. Si jeune et pourtant tellement vieille. Mon corps est tellement fatigué, le moindre pas me pèse, mes membres sont lourds, lourds par le poids de mon passé. Ce passé tellement proche mais que je voudrais voir très loin, ce passé qui empoisonne chaque moment de mon existence, ce passé qui m'a fait vieillir bien trop tôt. Ciel gris, pluie fine, âme en peine, envie d'oublier. Oublier toutes ces choses qui m'ont fait souffrir, toutes ces choses qui parfois me donnent envie de mourir. Envie d'être à nouveau la jeune fille que j'étais... il n'y a pas si longtemps que ça...

2004-11-06, 21:43:54
un bisou
tout doux... en passant...
valou

2004-11-06, 14:40:05
...
Le passé n'est pas fait pour être oublié mais pour avancer, guider son futur... Et même si c'est dur, même si on la hait Mlle la vie, elle continue toujours à nous réserver des surprises !!!
Gros bisous à toi
http://meandres.skynetblogs.be
Val

2004-11-06, 09:05:06
...
main tendu... courriel ouvert, tu le sais...
Kiss...
http://sapin-vert.skynetblogs.be
Eric

2004-11-06, 08:01:15
....
Tant qu'on a mal c'est qu'on est en vie, profiter de tout petit bonheur, avant les nuages.... ne pas voir trop loin....mais grapiller des instants de bonheur deci delà....
Babylou

2004-11-05, 15:40:59
.
Content de te revoir sur les blogs, que veux tu la vie ne fait qu'avancer .
Bisous
http://amen.skynetblogs.be/
Jubei

2004-11-04, 22:34:25
...
La vie est ainsi faite...de hauts et de bas..
Douce nuit à toi
Bisous bisous
http://elfarranne.skynetblogs.be
Elfarranne

2004-11-04, 19:44:26
...
pensée amicale...

paikanne
2004-11-04, 16:50:48
en résumé:
"Le présent serait plein de tous les avenirs, si le passé n'y projetait déjà une histoire."
http://amarecherche.skynetblogs.be
untel

2004-11-04, 14:23:01
c'est la vie
on ne peut qu'avancer ;)
bonne fin de journée :)
imagine

2004-11-04, 13:11:17
***
Après la pluie ...
http://j.skynetblogs.be

13:58 Écrit par Mediacteur dans Témoignages | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Blog de Cri

Souvent sucrée, parfois salée ou poivrée, huilée d'olive ou gorgée d'eau. Le miel s'y dispute la place du vinaigre, le piment celle de la pomme. La vie est aigre-douce.
31-01-2005
Tant de belles choses...

Je me suis souvent dit que j’arrêterais de griffonner ton ventre jaune avant que tu aies un an…
C’est demain…
J’ai écrit et jeté dix fois à la corbeille ce qui devait être ma dernière bafouille sur tes pages couleur de sable.
C’est sans doute grâce à toi, avant tout le monde, que j’ai pu arriver à me reconstruire un peu, à prendre du recul sur le chagrin, à mettre des mots sur la douleur. C’est grâce à toi, mais je sais, paradoxalement, qu’il me faudra un jour te laisser définitivement pour faire les pas qu’il me manque encore afin de retrouver un semblant d’équilibre.

Tu as fait de 2004 une belle année, Sel-et-Sucre, malgré les larmes. Je te dois des rencontres merveilleuses, des personnes magnifiques. Tu m’as ouvert des portes extraordinaires et construit des ponts magiques…

Voilà. En même temps je sais que je devrais te laisser, arrêter de t’ennuyer, et en même temps j’ai peur… Incapable de refaire avec enthousiasme quoi que ce soit de ce qui m’occupait avant le départ de L., j’ai peur qu’en te laissant, je m’éteigne un peu plus.

Ecrire est la seule de mes occupations qui n’existait pas quand L. était là… Toutes les autres me rappellent sa présence et me triturent le cœur. Peut-être est-ce un peu pour ça que j’ai autant de mal d’arrêter.

Soit. Ces lignes ne seront malheureusement pas les dernières, je le crains…

J’ai fait développer un film qui traînait sur le buffet de la cuisine depuis des mois. Je ne t’ai jamais dit que j’aimais mes mains… La seule partie de mon anatomie que je trouve plutôt jolie… J’ai photographié ma main gauche, couché dans l’herbe, au sommet du Col du Rousset, en juillet dernier. J’aime cette photo. On dirait que ma main regarde le ciel, ou qu’elle essaie de l’atteindre…

Même s’il me faut lâcher ta main
Sans pouvoir te dire « à demain »
Rien ne défera jamais nos liens…

Même s’il me faut aller plus loin
Couper des ponts, changer de train
L’amour est plus fort que le chagrin

L’amour qui fait battre nos cœurs
Va sublimer cette douleur
Transformer le plomb en or
Tu as tant de belles choses à vivre encore… Françoise Hardy

C'est sans doute idiot de s'adresser comme ça à un journal, mais je te souhaite un bel anniversaire...

Saler ailleurs
Dimanche.

Je voulais t’annoncer que je te déchargeais dès aujourd’hui, jour de mes trente ans, de mes mots les plus aigres, du sel du passé qui dégouline au-delà de tes lignes ouvertes et qui fait du mal à autre que moi.
J’ai ouvert des pages jumelles, du même jaune, dont je serai le seul à posséder les clés. Garder ailleurs une place pour ces mots salés et continuer à avancer.

J’entame une nouvelle décennie. La quatrième. La plus belle, à ce qu’il paraît. Nous verrons. Je veux être heureux.

Ici, naguère, s’est déroulée une belle tranche de vie…

Sel-et-Sucre, je te déloge de tes pages sablées sans pincement. Tu n’es pas mort.

Trop de passage. Trop de lecteurs de hasard.

Je garde pour moi, tout au fond de moi, les milliers de commentaires.
Je te dois, je vous dois mes plus belles joies depuis un an et demi.

Je n’ai toutefois pas eu le cœur de supprimer le texte par lequel toute cette aventure a commencé…

Merci. Vraiment.

09-06-2005, 23:43:17 Cri

13:54 Écrit par Mediacteur dans Témoignages | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Petite réflexion

Petite réflexion..
[ Pilou @ 12:03:38 ]
Je viens d'aller faire un tour sur un blog ou je n'avais plus été depuis longtemps (et j'en suis désolée)...Et j'ai rattrapé tout mon retard... J'ai lu posts mais aussi commentaires...tous..Et voilà ce qu'il ressort de ma lecture...

Bon alors je crois que j'ai besoin qu'on me redéfinisse ce qu'est un blog... Aux cours (bein oui on en parle mm ds mes cours...lol) on m'a dit que c'était une sorte de journal qu'on publiait...Alors qu'est-ce qu'un journal? Bein pour moi c'est un petit cahier ds lequel on écrit tout ce qui nous passe par la tête, c'est l'endroit ou l'on va pour dire qu'on va pas bien, c'est " l'ami" qui nous écoute aussi qd on va bien, c'est "le confident" qui accepte nos idées sans les juger...Enfin vous savez dc ce que c'est...
Bon sur le blog pourquoi ce serait différent?
D'accord sur un blog les autres ont le droit de laisser des commentaires, de donner leur avis aussi ms pas de juger... Qd vous n'êtes pas d'accord, vous avez raison faut le dire ms faut le faire de manière constructive et pas "destructive" (je sais on dit destructrice ms ici pas envie...)...
Et puis pour arriver sur un blog il faut le vouloir, il faut cliquer sur le lien, il faut taper le nom...
Donc que ceux qui ne sont pas d'accord y passe une fois par curiosité, qu'ils donnent leur avis c'est logique ms alors pourquoi y revenir? Pourquoi faire la démarche de revenir pour mieux critiquer?Bon moi je suis p-e un peu naïve, un peu jeune ms je me dit que tout ces commentaires méchants ne sont pas logiques.... Alors voilà je l'écris... c'est mon avis à moi, p-e n'êtes vous pas d'accord ms alors expliquer moi pq...

http://marie-et-sa-petite-vie.skynetblogs.be/

13:50 Écrit par Mediacteur dans Témoignages | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Sois toi-même

Christ est une petite fille, elle se croit à la cour de récré

Christ est une drôle de fille
Elle a des idées bizarres
Elle écrit des histoires
Elle aime raconter sa vie
Partager ses ennuis
Parler de son bonheur
Elle veut ouvrir son cœur

Elle a des amis bloggeurs
Qu’elle a rencontré sur le net
Avec qui elle parle des heures
Mais parfois elle les ennuie
D’ailleurs elle s’est déjà accrochée
Avec certains d’entre eux
Et c’est bien ceux
Qu’elle aime le mieux
Parce qu’ils sont fabuleux ...

Longue réflexion...Mais pas assez sans doute...
Quelques un de vos commentaires et de vos mails,
M’ont interpellés...
Pour être sincère, plus qu’interpellés...

Elle me reproche d’exposer ainsi mon histoire
Sur la place publique et j’ai longtemps médité
Là-dessus...Fais-je du racolage ?

Il me dit que mes textes inspirent la pitié
Et que je joue avec vos sentiments...

Ils me disent qu’ils ne sont pas sûrs de comprendre
Mon histoire, ils veulent savoir s’il s’agit de ma
Vraie vie...

Et je répondrais que je n’ai pas du tout pensé à cela...
Que me voilà perturbée et choquée de provoquer
Tant de débats...J’ai commencé mon blog tout simplement
Sans me poser des questions...Mes textes sont venus
Naturellement et sont bien sûr inspiré de ce que je vis...
J’appelle cela d’ailleurs du vomi, tant ils arrivent en un
Jet, lorsque j’ai mal...Non je n’ai pas trouvé cela
Impudique de vous dévoiler ma vie, d’autant plus
Que je le faisais en rime et que je ne racontais rien de
Précis.Je me sentais protégée par nos anonymats
Je pensais pouvoir raconter n’importe quoi
Sans craindre quoi que ce soit...

Me voilà sur le banc des accusés, et je plaide coupable
Coupable de naïveté voire de bêtise...Je n’avais pas
Compris les règles du jeu...

Et puisqu’il est important pour certains, je précise que
Si mes textes sont tristes, c’est parce qu’ils ne sont enfantés
Que dans la douleur et que oui tous mes textes à part
« « Peux tu comprendre » et les actes »parlent de moi...
Pour les actes, je demande un joker car s’ils parlent de moi,
Ils sont écrits dans un langage codé qui m’est réservé,
C’est mon jardin secret et j’aimerais le préserver...
Je vous dirais encore que tout cela me perturbe plus qu’il
N’en faut et que j’ai eu hier à regret la gomme
Facile et que si cela ne blesse personne, j’aimerais continuer
A écrire tout ce qui me passe par la tête sans avoir à me
Demander si j’en ai le droit...

Commentaires

~Ï~
Ne te prends pas la tête...
2004-10-27, 12:12:08
tu fais comme tu le ressens...j'aime venir te lire et je continuerai !!!
Gros bisous
http://elfarranne.skynetblogs.be
Elfarranne

Mais bien sûr que tu en as le droit
2004-10-27, 10:49:05
s'il y a des gens que ça choquent, il est facile de ne pas lire.
C'est ton univers, cela ne regarde que toi. Tu nous le fait partager, c'est génial. Moi j'approuve. Tu n'as pas besoin d'avoir l'avis de quiquonque, be youself ...
Nola

Mais
2004-10-27, 09:19:40
c'est ton univers et tu es libre d'en faire ce que tu en veux et tes détracteurs ne sont pas obligés de te lire, fais sans te soucier d'eux, tu es libre de faire ce qu'il te plaît. Merci pour tes encouragements et je t'envoie les miens. http://merenptah.skynetblogs.be
Merenptah

...
2004-10-27, 07:51:00
laisse-les donc parler tous ces gens qui pensent être mieux que les autres...
ne t'inquiètes pas pour eux, vis ta vie, écris ton blog et ne te laisse pas influencer ... bizzz bizzz http://etunjourunenuit.skynetblogs.be
miss

...
2004-10-27, 07:47:19
C'est ton blog, tu sais il y aura toujours des gens pour râler, pour dire ce n'est pas bien, tu t'exposes trop , c'est impudique etc....sois toi simplement....
Bisoussss
Babylou

...
Ne te poses pas tant de questions..
2004-10-26, 22:56:22
Ecris ce qu'il te semble bon sans te préoccuper de pierre, paul ou jacques, ne laisse personne juger. Bizz
Saly

13:41 Écrit par Mediacteur dans Témoignages | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

21/09/2005

Volée de coups en retour

De marie Petitjean

>- Pourquoi le passage à un second ? Les attentes étaient-elles différentes

La 1ère idée était de faire une sorte de journal et de "retrouver" d'anciennes connaissances. Le 1er me semblait un peu trop personnel (par rapport aux commentaires laissés) et à force je savais plus trop bien quel style adopté alors j'en ai fait un nouveau

>- Ces attentes sont-elles rencontrées ? un peu, bcp, pas du tout…

J'ai eu des réactions positives, j'ai repris contact avec des amis et m'en suis fait qqs nouveaux

>- Les commentaires sont-ils pour toi une dimension importante de ta communication ?Je suis (malheureusement) très sensible à cela

>- Ceux que tu as reçus répondent-ils à cette attente ?

Parfois non, il y en a qui t'écrive n'importe quoi

>- Que pense ton entourage de cette expérience ?

Mon père a trouvé ça trop "intime" les autres ont appréciés

>- Pourquoi arrêtes-tu ?

Malheureusement je rencontre aujourd'hui qqs problèmes perso

- Que penses-tu des blogs que d'autres écrivent et que tu as visité ?

Le concept est pas mal, je pense que ca aide certaines personnes à s'ouvrir "au monde" et peut être à elles-mêmes. En fait je me suis rendue cpte k'il était obligatoire de "cibler" un certain public, je veux dire par là que quand tu fais un blog tu dois t'attendre à certaines réactions et moi je pensai faire le 1er blog surtout pour que les gens ki me connaissent déjà me "retrouve" d'une certaine façon, mais je ne m'attendais peut etre pas à faire réagir d'autres personnes, à la fin j'ai abandonné "ce style" pcq g vu que ca ne plaisait pas au "peuple".. Sur Internet, C clair kon y recoit des coups, t'as tjs un "minable" ou l'autre qui viendra vider son trop plein chez toi ou ki viendra t'injurier sans raison et ca j'aime pas du tout… c'est claire que qq part les blogs servent de journal intime et les proches ont souvent du mal à le comprendre mais je dois dire que mm si ce n'était pas mon but 1er ca le devient automatiquement

16:26 Écrit par Mediacteur dans Témoignages | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Visu 4

Interrogée au lendemain de ces retrouvailles présidentielles, Anne explique sa vision des choses :

Souvent, on est très peu surpris... la plupart des blogueurs sont très fidèles à eux-mêmes sur leur blog. Parfois ils se livrent plus sur leur page qu'en "live"; parfois c'est le contraire. Mais souvent le même ton, le même esprit... Un enfant a toujours un minimum de ressemblance avec (au moins l'un de) ses parents, même s'il les renie... La blogosphère... n'échappe pas à la règle.

Puisque plusieurs ne s’étaient jamais identifiés sur le net avant ce jour-là, sur base de quelle motivation va-t-on à la rencontre de gens dont on ne sait rien?

Le hasard n'est pas étranger aux rencontres... La plupart du temps, celles-ci se font en groupe; dès lors, l'un ou l'autre blogueur invite parfois quelqu'un d'autre... Et comme le thème "blog" est très fidèle aux conversations, on se découvre, on s'étonne... "Et toi, tu es blogueur, ou tu accompagnes quelqu'un ? Quelle est ton adresse ? De quoi traite ton blog ?" Puis on se lit et se relit...

Est-on à court de conversation au bout d’un moment, où l’expérience commune des blogs est-elle un sujet intarissable ?

La conversation comporte souvent peu de blancs,... me semble-t-il. On parle beaucoup des blogs, en effet, on donne des nouvelles de l'un de l'autre, on partage nos préférences.

Mais ensuite, il faut savoir sortir de cet "enclos": on se présente alors plus personnellement. C'est que nous venons de toutes les régions, avec des goûts très divers, d'où la qualité très enrichissante de ces échanges. Et curieusement, la confiance s'installe extrêmement vite. Curieusement ? Peut-être pas tant que cela, puisqu'en quelque sorte, nous nous connaissons... avant de nous rencontrer! C'est pourquoi beaucoup deviennent vite de vrais amis, dont l'entourage est souvent très surpris d'apprendre que cette amitié est parfois très fraîche et pourtant si complice, si solide.

Les conjoints/copains/compagnons (et équivalents féminins) trouvent-ils leurs compte s’ils ne sont pas weblogueurs ?

Instant de réflexion... cela dépend des personnes, comment elles perçoivent les blogs au préalable. Parfois, elles craignent que ce blog ne soit une porte ouverte sur une forme d'"intrusion" dans ce qui est parfois leur jardin secret... Elles y voient parfois un danger. C'est qu'il s'agit là de beaucoup de rencontres en peu de temps, de nouveaux visages qui font leur place, et qu'il est parfois difficile de poser les repères, se mettre en confiance.

L'autre difficulté est, pour elles, de "trouver leur place" au sein des conversations bloguiennes... Il arrive que l'attention "décroche" un peu, puisque les prénoms cités (ou devrais-je dire... les surnoms, puisque nous nous nommons autant par nos surnoms de blogs que par nos véritables prénoms) leur sont parfois étrangers. Mais entre blogueurs, nous tentons le plus possible de décoller du sujet "blog" pour leur laisser une place... et il n'est pas rare qu'à leur tour, les amoureux(ses) des blogueurs donnent à leur tour naissance à leur blog...

Est-ce d’abord une affaire de célibataires ?

Non, absolument pas. Pour l'heure, je ne connais aucun blogueur qui ait fait la démarche de créer son blog avec l'intention de faire des rencontres galantes. Même si les compagnes/compagnons ne sont pas toujours présents lors de nos rencontres de blogueurs, sauf erreur de ma part, lors du week-end dernier chez notre Valoouu, nous étions tous des personnes "casées"...Rares sont les blogueurs, dans le cas de notre petit "groupe" (une bonne dizaine à nous rencontrer régulièrement) à avoir largué les amarres. Le contact tend, au contraire, à s'approfondir avec le temps, et nous n'hésitons pas à sortir de la région pour se revoir. Aussi la navette Bruxelles-Liège n'a-t-elle plus de secret pour la plupart d'entre nous ;-)

Beaucoup ont, de plus, dans un coin de leur pensée, l'envie d'inviter l'un ou l'autre "nouveau" lors de la rencontre suivante. C'est ainsi que le groupe s'élargit, s'enrichit aussi, par ces différences. Le "visuel" n'est qu'un moyen de se découvrir davantage, tisser de nouveaux liens.

A propos du visu

Frédérique, elle aussi, a suscité des visu, car c’est, selon elle, une suite assez logique, tout autant qu’une source de rencontre vraie. Mais sa discipline personnelle est réfléchie. Elle s’en explique pour dire l’importance du fait que le virtuel ne remplace pas les relations avec ses proches et que toute proportion doit être gardée entre ces deux vies parallèles :Je trouve effectivement intéressant de rencontrer des personnes avec lesquelles je discute presque tous les jours. Cela me permet, quand je les lis, de mettre un visage, un timbre de voix sur ce que je lis. Si j'ai la chance de pouvoir rencontrer certains de mes interlocuteurs, pourquoi pas ? Mais cela ne change en rien mon approche des autres blogs.

Ce que cela m'apporte ? Une chance de découvrir des êtres intéressants que je n'aurais peut-être pas rencontrés autrement. Cela me donne également la possibilité de partager des sujets, des passions, des textes avec d'autres personnes, de m'ouvrir un peu plus.

Mon entourage voit une différence entre l'avant blog et maintenant. Pour eux, je suis plus joviale qu'auparavant. Je dois cependant faire attention de ne pas trop parler de ça avec des personnes qui ne connaissent pas cet univers. Je ne veux ni les ennuyer, ni les exclure.

Je pense faire la part des choses. Je consacre du temps à mon blog pendant la journée, lors de mes pauses et de mon heure de table. Une fois sortie de mon travail, je ne me connecte pas. Je veux que mes rapports visuels conservent le premier plan.Je ne me connecte pas le week-end. Je ne donne aucun nom de personnes de mon entourage et j'essaie de ne pas les impliquer dans le contenu de mes textes. C'est une règle que je me suis fixée.Sinon, je pense effectivement que l'on peut très vite exclure les autres sans parfois s'en rendre compte. Bien avant d'avoir mon blog, je suis allée à une soirée organisée dans le cadre du travail de mon mari (il est éducateur). Lors du repas, les 9/10 des personnes parlaient d'un jeu online où ils étaient tous inscrits. Les 1/10 restant (dont je faisais partie) se sentait largué et nous avons commencé à parler entre nous. Il y avait donc deux groupes qui ne dialoguaient pas ensemble. Je me réjouissais d'aller à ce repas car j'allais voir des personnes que je ne vois presque jamais et que j'apprécie. Je n'ai pas eu l'occasion de parler avec elles pendant cette soirée. Cet épisode reste bien présent dans ma tête et je ne souhaite exclure personne de mes conversations.J'aime les blogs mais rien n'est plus important que mon entourage proche.Par exemple, lorsque j'étais en Turquie cet été, il y avait Internet à l'hôtel. Et bien, je ne me suis pas connectée une seule fois.Mon mari m'a dit à un moment : "Si tu veux écrire sur ton blog, profites-en, il y a une place de libre". Et bien, je n'en avais pas envie.

Maxime trouve même que les rencontres présidentielles ont de très nets avantages.A force de papoter sur le net, on a envie de passer à autre chose. Parce qu'on ne sait pas faire passer d'émotions sur le net. Rien ne remplace un vrai sourire ou une intonation de voix... et puis la nouveauté, découvrir une nouvelle personne, la connaître déjà un peu à la base...

Est-ce une rencontre qui réserve des surprises ? De quel genre ? Est-ce que se revoir plus fréquemment change les rapports ultérieurs dans leur dimension virtuelle ? Dans quel sens ?

Ca réserve toujours des surprises, bonnes ou mauvaises. Il se peut qu'on ne trouve rien à se dire alors qu'on est intarissable sur le net ou au contraire, connaître très peu une personne sur le net et devenir complètement accroc en vrai... Et il y a des surprises aussi, des gens que l'on a jamais vu qui passent vous dire bonjour, alors vous avez l'air fin, "mais t'es qui???". Et puis parfois aussi les gens qui vous sortent des choses sur vous que vous aviez oublié...

Oui, il se crée des choses entre les personnes qui ne peuvent se créer dans le virtuel : un lapsus qui devient un cri de ralliement, des photos drôles qui circulent, tout ça sont des choses qui ne pourrait pas se passer sur msn ou sur les blogs.

Pourtant, l’expérience a ses revers. On a beau être prudent, comme Frédérique le précisait, il reste vrai que les mots peuvent être lu à double sens, que les proches peuvent s’étonner de la facilité des confidences qui se créent, que les coups bas, tout intolérables qu’ils sont, s’échangent parfois sans autre forme de procès.

Sur cet aspect des blogs, Anne revient un moment pour nous dire ce qui fut sa motivation première et se faire écho de difficultés rencontrées par d’autres bloggeurs

Lorsque j'ai découvert l'existence des blogs, c'était si évident: "voilà un excellent moyen de partager mes textes avec d'autres, rencontrer des personnes qui partagent cette même passion d'écrire,... et à long terme" (plus long qu'un stage d'écriture par exemple).

Avant les blogs, j'avais, en une dizaine d'années, noirci cinq livres de textes, qui n'étaient pas exactement ce qu'on appelle un "journal intime". Ceux qui se trouvent aujourd'hui sur mon blog, pour 90% d'entre eux, avaient été au préalable écrits dans ces livrets de papier, parfois légèrement modifiés (j'évite par exemple de citer des prénoms, ainsi que les passages que j'estime être plus "personnels"). Alors, un besoin de reconnaissance, les blogs? Peut-être. Mais de partage également... celui-ci m'a beaucoup apporté.

Mais avec le temps, à la première raison est venue s'ajouter une seconde. C'est que le blog est un univers que je compare souvent à un "sous-terrain". Au-dessus, la vie. Métro boulot dodo. Les apparences. La course perpétuelle. La peur du dire. La peur de l'être. Une série de masques à porter indéfiniment.

Et le sous-terrain... comme je l'expliquais précédemment, la blogosphère est un univers où (la plupart du temps) on se livre, on se dé-masque, on est soi... Or c'est précisément ce que je cherchais, de manière presque maladive, dans la vie réelle: du vrai !

Est-ce important de concourir et/ou de faire voter (cela a l’air d’être le premier souci de certains...) ou d’être lu par beaucoup ?

Il est vrai que certains y attachent beaucoup d'importance, mais dans ce cas, c'est que leur blog traite moins de sujets "personnels". Ce sont souvent des blogs qui s'appuient sur des thèmes précis et plus ou moins extérieurs à la vie de leur auteur. En général, les "journaux intimes" se soucient moins d'être cotés ou visités par beaucoup de monde. Ce qui n'est pas si étonnant, puisqu'il s'agirait alors en quelque sorte de faire voter les lecteurs sur des "passages de leur vie" ... ce qui n'aurait pas vraiment de sens.

Aujourd'hui, nous sommes une dizaine de bloggeurs à nous rencontrer très régulièrement, pour un verre, une soirée ou un week-end. Certains sont devenus de vrais amis; l'un d'eux est aujourd'hui mon petit ami. Au départ, j'avais beaucoup d'appréhensions par rapport à ces rencontres. Ce n'était pas ce que je recherchais. De plus, je ne voulais pas offrir à d'autres ce que mon propre entourage méconnaissait de moi (je me livre cent fois plus sur mon blog que lors de mes contacts réels). Mais les rencontres sont à chaque fois une réussite, et c'est toujours avec plaisir que nous nous retrouvons.

Paradoxalement, même si on ne connaît pas (dans un premier temps) les bloggeurs avec qui on correspond, on a parfois tendance à dévoiler plus de nous qu'à l'entourage direct... Le voilà l'envers de la médaille... De plus, certains deviennent "accro" à leur blog (au même titre qu'MSN etc). L'entourage, quant à lui, accueille parfois mal qu'ils restent accrochés à leur écran en parlant de "relations humaines"... alors que les enfants et l'époux/se se sent quelque peu négligé. On offre "ailleurs" ce qu'on n'ose pas toujours offrir "ici".

C'est pour cela qu'il ne faut pas négliger l'enjeu qui se trouve là: le blog peut être un lieu de partage et/ou de rencontre, à condition de ne pas en faire un "remplacement" de ce qui existe déjà. Je crois que ce que l'on retire du blog, il faut pouvoir le laisser transparaître "en-dehors". Très curieuse d'ailleurs cette inversion: ce qui était le "dedans" avant le blog devient le "dehors"... Il faut y faire très attention.

Enfin, tu me demandais si d'autres blogueurs avaient rencontré des tensions, fait face à des différents sur leur blog... En effet, de nombreux sont ceux qui disent avoir eu, un jour ou l'autre, des remarques blessantes. C'est entre autres le cas de Nancy, qui a tout simplement replié bagage... Certains partent sans laisser d'adresse,... mais choisissent de donner naissance à un autre blog. Valoouu, quant à elle, a choisi de faire face et de continuer. Je lui accorde entièrement raison, puisque ce n'est souvent que passager. Les imposteurs se lassent vite.

16:09 Écrit par Mediacteur dans Témoignages | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Visu 3

Evidement, cette pratique de la photo est dans la droite ligne de l’édition en ligne que chacun a coutume de poster. Quant à faire plus ample connaissance, les personnalités s’expriment là selon leur nature. Voici ce qu’en dit un participant :

Les premières minutes sont un peu réservées, ben oui, étant plutôt timide j'ai besoin de m'acclimater, c'est comme les poissons rouges dans un nouveau bocal. Quelques verres aidant, on fait connaissance :- "ah oui, et toi ton blog c'est quoi ???",
- "Seraphon ??",
- "t'as le bonjour d'Henri",
- "tu as quelque chose à voir avec Zarbiland ?",
- "euh, en fait toi, je n'ai jamais vu ton blog",
- "en fait on a été dormir à 5 heures du mat'"
- etc, etc...

Une fois la viande en train de cuire, (au passage, chapeau à Mister Jay qui s'est occupé d'allumer le feu tant bien que mal, pendant qu'on vidait quelques verre)s, on a (re)sorti les appareils numériques pour jouer les paparazzi (score de la journée, 104 photos).J'ai l'impression que le contact se noue encore plus facilement avec ces petites bêtes-là (oh fait voir la photo, wow... ou oh non, la tronche que j'ai.. meuh non, t'es bien...).

Bref, la viande arrive, on se met tous à table où on peut... pendant que la pluie tombe délicatement sur la veranda.

Et le vin qui se boit, et les photos qui continuent à circuler. On ne voit pas le temps passer et on se découvre petit à petit. Certains que je ne connaissais pas du tout et que je ne tarderai pas à aller lire. L'écran fait place enfin à la personne avec son caractère, ses goûts, son grain de folie, sa réserve, tout ce qui ne se traduit pas par des lignes finalement. Et ça me plaît. La journée passe trop vite et il est presque temps de partir.

Merci encore Valou (et Jay aussi bien sûr), tu as fait ça de main de maître, c'était très chouette et j'espère qu'on se reverra sous peu à d'autres occasions. Dur dur de choisir la photo pour ce post, l'honneur t'en revient !

http://sephiraph.skynetblogs.be/

16:07 Écrit par Mediacteur dans Témoignages | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Visu 2

Comme on le lit, l’ambiance se détend très rapidement, les contacts se nouent. Pseudos et visages s’associent en paire homogène. Assez facilement, on parle de son aventure bloggienne. On se reconnaît, ou l’on avoue n’avoir pas encore eu l’occasion de se lire. Mais on se promet bien d’aller, à l’avenir, visiter le site de celui de qui on vient de faire la connaissance. Tous se prêtent à la séance photo qui attestera, si besoin en était, que l’on fut bien de la partie. Rien de tel pour habiller ensuite les pages de son blog. Certains n’hésitent pas à mitrailler à qui mieux-mieux. Ainsi Max, dont les commentaires du lendemain envoient sur une fotopage contenant pas moins de 130 clichés déversés en ligne, au vu et au su de tous les participants, mais aussi de la planête entière.

« Je suis super déçu par mon week end... juste parce que les 130 photos prises ne reflètent absolument pas tous les bons souvenirs que j'ai... J'espère que tous ceux qui ont pris des photos me les enverrots, histoire d'avoir un album géant... à mon avis, on doit être à pas loin de 1000 photos de ce barbecue...

Mais bon, les photos, ça ne vaut pas les souvenirs... Et franchement, j'en garderai un souvenir merveilleux. Merci à toi Valou d'avoir eu le courage d'organiser ça... Parce que finalement, c'est une masse de travail considérable pour seulement quelques heures...

J'ai fait de super rencontres, j'ai pu arranger certains petits froids, même si ça ne l'était pas trop et, heu… ben, tout simplement, pour moi, on remet ça quand vous voulez, ou vous voulez... Ca faisait des années que je ne m'étais plus autant amusé et pourtant, vous étiez quasi tous des étrangers pour moi...

Pfff halala, moi qui me dit timide, je crois que je suis un gros menteur vu les photos que j'ai de moi... de toutes façons, vous verrez tout sans exception sur mon photoblog... même les pires grimaces, même les photos ratées, même celles où je suis presque nu,... je m'y mets ce soir, mais je sais pas si je ferai tout d'un coup, 130, c'est quand même un boulot considérable...

A l'image de Lena, je pense qu'on a tous pris notre pied ce week end loooooool

http://moi-tout-simplement.skynetblogs.be/

16:06 Écrit par Mediacteur dans Témoignages | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Visu 1

La pratique des blogs est de type « courrier intime ». La grande différence, évidemment, est cette publicité qui y est donnée, puisque non seulement le site est accessible à tout qui le veut, mais aussi par la promotion que le fournisseur d’accès en assure. Annuaire, top 10, compteur de visite et concours de fréquentation ou d’appréciation… tout est là pour stimuler les visites. Certains n’y verront peut-être que de l’intensification communicationnelle, alors que d’autres auront perçu la dimension économique de ce genre d’activité. Soit. Une chose est sûre, la communication s’instaure entre des gens qui ne se connaissent pas et qui noue contact par la lecture croisées de leur « carnet de bord virtuel ».

A coup de commentaires, la plupart du temps signé de leur url de blog, ils s’interpellent et créent ainsi des communautés d’utilisateurs. Ainsi s’est constitué la bande à Valoouu. Initiatrice de cet équipage d’une bonne quinzaine de blondeurs, elle ne sait plus elle même comment l’aventure a commencé. Une chose sûre, quand les échanges vont, on n’en reste pas à la dimension virtuelle. Très vite on se situe géographiquement et, quand la distance n’est pas trop grande à parcourir, on tente le visu. C’est alors la découverte de celles et ceux que l’on a lu pendant des semaines ou qui se présentent à l’invitation d’autres, selon la déclinaison virtuelle du principe « les amis de mes amis sont mes amis ».

Voici comment une d’entre eux explique, après coup, sa visite chez le couple organisateur, lequel a annexé le temps d’un we, la seconde résidence de ses parents à elle.

« Rendez-vous ce week-end at Valoouu's parent’s house pour une réunion de blogers. Après quelques brèves courses en début d'après-midi, je prenais donc la route samedi pour La Gleize, lieu de rendez-vous de notre week-end rencontre-retrouvaille. N'étant pas arrivée en avance, les hostilités avaient déjà commencé avec Max, Lena, Babylou, Jay, Nico, Miss A et Valoouu, c'est donc par un apéritif que je fus accueillie. Peu après mon arrivée, nous étions tous en tenue de bain pour un plongeon dans la piscine. Quel bonheur. Petit jeu dans la piscine, quelques brasses, décontraction totale. Le temps passait à une vitesse. Il était déjà quasi l'heure de passer à table pour un succulent spaghet préparé de mains de maître par maman Valoouu. Après le souper, Bridge la bien nommée, bout en train de son état, à proposer un jeu basé sur les chansons. Tirage au sort d'un thème et à chacun des participants de trouver à tour de rôle une chanson se rapportant au thème et de la chanter bien-sur. C'est peut-être cà le mauvais temps qui s'est abattu sur la région liégeoise ce week-end. ;-) Fou rire garanti. Vers 2h00 du matin, les quelques convives encore debout : Bridge, Babylou, Max, Lena, Valoouu, Jay et moi-même nous retrouvions à nouveau dans la piscine avec nos cuba libre et autres cocktails en plus. Séance photo, amusement, tous étaient ravis de ce petit rafraîchissement. Les filles sont encore restées jusqu'à 5h00 du mat à boire, à se photographier, à papoter le tout au coin du feu de cheminée que Valoouu avait eu la bonne idée de faire. Dimanche matin, debout à 9h30 pour un petit-déjeuner au bon goût de croissants et petits pains au chocolat. Dès midi, les invités manquants débarquaient pour un super bbq. Amaretto accompagnées d'Englishbob, Sephiraph, Olimask, Ptitanne et Val et Jeff, les amis de nos hôtes. Jay et Jeff ont pris les commandes du bbq, pendant que Valou et Val préparaient les accompagnements : salades, concombres, tomates ... Chacun y a mis de sa petite patte. Les uns en préparant le repas, les autres en mettant la table, les autres encore en en abreuvant toute l'assemblée. La musique était à nouveau au rendez-vous et le soleil faisait peu à peu son apparition. Le week-end fut chargé en émotions de toutes sortes : du rire aux larmes, nous avons tous partagé de merveilleux moments.
Il ne me reste plus qu'à remercier de tout mon coeur ma blonde préférée Valoouu et Jay son coeur pour l'accueil toujours aussi exceptionnel. Nos hôtes ont l'art de recevoir et, bien sûr, merci aussi à tous les participants à ce week-end d'enfer pour les divers échanges toujours aussi enrichissants. »

http://catseyes-it-s-me.skynetblogs.be/

16:06 Écrit par Mediacteur dans Témoignages | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Confidientiel

« Brûle encore bien qu’ayant tout brûlé » - Jacques Brel...

Je croyais que ma vie s’éteignait à petit feu et que tout allait se terminer afin que je renaisse dans une autre vie !

J’ai entretenu des mystères sur ma vie alors qu’écrivant des poèmes je dévoilais une face de l’artiste qui dormait en moi et qui avait besoin de cette reconnaissance qui fait qu’on garde le courage.

Aujourd’hui encore j’ai grandi. Le feu que je croyais éteint s’est rallumé en moi, pour moi et ma famille !!!

Je ne vivais plus qu’au travers de la maladie de ma fille à en oublier la maman avec qui je partageais la vie au quotidien. Alors que elle aussi de son côté souffrait d’une manière toute aussi intense que moi.

Récemment elle a découvert la vie du poète guerrier dont je l’avais exclue et ce fut une crise intense. La tristesse de ne pas exister dans ma vie l’a cruellement assassinée ...

Pendant les jours qui ont suivi nous avons traversé une crise comme beaucoup de couple qui nous a mené vers la réconciliation et le dialogue.

Nous avons tous les trois un combat à mener et surtout un combat contre l’individualisme qui ruine notre société actuelle et la déchire de l’intérieur et de l’extérieur.

Bien sûr nous n’avons pas la recette miracle pour mener ce combat vers le succès mais ensemble nous ferons de notre mieux pour ne pas tomber dans le cliché facile de la séparation.

Le poète guerrier

16:04 Écrit par Mediacteur dans Témoignages | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Historique (selon Wikipedia)

Historique

Les premiers weblogs sont apparus aux États-Unis à la fin des années 1990, comptant parmi ses adeptes des "blogueurs" comme Jason Kottke, Meg Hourihan et Matt Haughey. Leur weblog était présenté sous la forme d'un carnet de bord recensant les pages Web (au moyen d'une liste d'hyperliens) que l'auteur avait jugé intéressantes, accompagnées de commentaires. Les weblogs servent dès l'origine à brasser les hyperliens en vue de proposer un aperçu d'un thème donné, et on trouve encore des weblogs actifs dont le but est de proposer des liens au jour le jour sur un sujet qui intéresse l'auteur.
Les premiers weblogs francophones apparaissent en 1996 ; par exemple : La décharge, Le Couac, Mysterious Yanick D., L'organe, Le Scarabée et Ze-Woc.
Aujourd'hui, les weblogs tendent à mettre à profit les fonctions multimedia du Web : photoblog, podcasting, videoblog.

Mise sur le marché des blogs
Des sociétés proposent aujourd'hui leur Système de gestion de contenu afin de «bloguer» sans avoir à gérer la moindre partie technique d'un weblog. On citera en priorité Skyblog, société proposant environ 2,5 millions de blogs aujourd'hui en libre consultation.
Depuis quelques mois, le marché du blogging explose, tenir son blog est à la mode.

Franciser l'anglicisme
Pour rendre compte de la nouveauté et la multitude des blogs, le recours à des néologismes et des anglicismes est souvent nécessaire.
Ainsi, dans la blogosphère (parmi les weblogs), les avis divergent quant à l'utilisation d'un mot d'origine française : doit-on garder weblog, son raccourci blog ou la forme francisée blogue ?De nombreuses francisations ont été proposées et sont utilisées par certaines communautés de weblogueurs (rédacteurs de weblogs), mais aucune ne s'est imposée largement. Les expressions carnet web et journal web sont proposées, mais ne rendent pas compte d'une sémantique aussi large que celle de weblog (littéralement : traces sur le web.)
Le joueb (mot-valise, contraction de journal et web) est également proposé ; il a été inventé en juin 2001 par Biz de la communauté en ligne c-est-tout.com ; cette dernière s'est renommée par la suite et est devenue joueb.com.
Ces tentatives restent marginales, mais évoluent ; weblog est même réemployé pour former le mot blogue, weblogueur ou blogueur, et le verbe webloguer ou bloguer.
Le 20 mai 2005 est paru au Journal Officiel le mot bloc-notes pour remplacer weblog au sein de l'administration française. (Voir le bulletin.)
Depuis juin 2005, on sait que les éditions 2006 des deux dictionnaires Le Petit Larousse et Le Robert ont assimilé le mot blog.

16:01 Écrit par Mediacteur dans Documentation | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Definition (selon Wikipedia)

Définition

Un weblog (mot-valise anglais issu d'une contraction de web et log) est un site web sur lequel une ou plusieurs personnes s'expriment librement, sur la base d'une certaine périodicité. Dans son usage francophone comme anglophone, weblog est fréquemment raccourci en blog ou francisé en blogue.
On désigne ainsi sous le même nom un journal intime anonyme, le carnet de bord d'un photographe, ou encore le site fréquemment mis à jour qui présente des anecdotes croustillantes de travail. Les raisons de l'élan d'un weblog sont donc très variées, même quelques hommes politiques et leurs détracteurs se côtoient déjà sur ces espaces. Le mot weblog tient du concept, et est assez vague pour autoriser une foule d'utilisations ; c'est pourquoi on ne peut pas parler d'une finalité de la blogosphère.
Cependant, des communautés de weblogs se créent autour d'une similitude (même outil de publication, même situation politique...) et chaque communauté utilise le mot «blogs» pour désigner sa propre communauté.Des débats polémiques récurrents concernant l'utilité des weblog sont fréquemment engagés, mais on peut affirmer que la majorité des weblogs s'utilise à des fins d'autoreprésentation, et la plupart sont formés autour des affects de leur(s) auteur(s).

Le style s'adapte à sa diffusion
Le weblog est généralement public, à l'image d'une vitrine survolée par de prétendus inconnus. Lecteurs et auteurs recherchent de facto le contrat qu'ils vont passer : tout doit-il être vrai ? quels sujets aborder ? sous quel angle ? On retrouve ces questions au sein des études de l'autobiographie.Par ailleurs, de par l'organisation d'Internet, un weblog peut rester privé très longtemps, ou au contraire être célèbre dès ses débuts. On assiste également à une montée en force des weblogs strictement privés, inaccessibles au public – ils formeraient même une part majeure de la blogosphère.
Même si l'on tend à fustiger leur égocentrisme, de plus en plus de weblogs deviennent le centre d'échanges poussés (notamment au sujet de l'actualité ou du Web). Cette tendance est poussée : tout visiteur peut proposer un commentaire suivant un formulaire automatisé ; ces commentaires sont généralement affichés immédiatement, d'où quelques problèmes de pollution. (voir spam.) Par ailleurs, le commentaire est ressenti comme une marque d'intérêt par son (ses) auteur(s), et certains weblogs (notamment chez les adolescents) peuvent être de simples appels aux commentaires. Une communauté de lecteurs se retrouve souvent au sein d'un weblog donné (donnant lieu à du blogo-squat, c'est à dire un échange écrit dans les commentaires du weblog.)

Apparence et but du blogue
Les blogues sont aujourd'hui présentés sous une forme assez figée, notamment parce que les weblogs sont faits pour des navigateurs Web, et que les fonctions ont évolué jusqu'à devenir incontournables. De plus, des systèmes de gestion de contenu ont automatisé la mise en place de ces dernières.
Un blogue est décomposé en unités d'énonciation datées, appelés billets (ou "notes"). Ces unités sont présentées comme étant figées, bien que l'auteur puisse généralement les modifier a posteriori. Comme dans un journal intime, les billets entrent souvent dans un cadre chronologique, mais sont presque toujours présentés par anti-chronologie (les plus récents en haut de page) ; l'auteur suit l'idée d'un public qui prend connaissance régulièrement de l'évolution du site.Le plus souvent, un système dynamique permet d'afficher les éléments d'un blogue selon une structure différente : par thèmes, mois, ou en utilisant un moteur de recherche.Par ailleurs, profitant du Web, les weblogs s'accompagnent souvent d'un système complexe de gestion des hyperliens. Chaque entrée est accompagnée d'un lien personnel et statique (aussi appelé permalien) ; de plus, une gestion poussée des liens entre blogues (les trackbacks) est quasi-standardisée.
D'autre part, un fichier RSS ou Atom (appelé aussi « fil des nouveautés ») rassemblant les derniers billets ou commentaires parus est souvent proposé aux lecteurs, de façon à leur permettre de tenir à jour leur lecture de manière automatisée au moyen d'un logiciel appelé agrégateur.Enfin, beaucoup d'auteurs de blogs accordent une grande importance à la présentation de leur blog, et certains modifient leur design régulièrement — ou en proposent plusieurs au choix.

16:00 Écrit par Mediacteur dans Documentation | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Version Skynet

Version SKYNET :

Votre engagement

Lorsque vous créez votre Skynet Pass, vous vous engagez à respecter les règles de conduites décrites ci-dessous :

• vous acceptez de fournir des informations exactes et complètes sur vous-même et à les remettre à jour régulièrement,
• vous vous engagez à ne pas créer une carte de visite ni à poster une photo ayant une connotation délibérément sexuelle,
• vous vous engagez à ne pas usurper l'identité de tiers,
• vous ne posterez pas de contenu de nature, nuisible, menaçant, abusive, diffamatoire, haineux, agressif, raciste, vulgaire, dénigrante, inconvenant, injurieux, violant, obscène, pornographique, que ce soit dans le votre carte de visite ou sur le site en général,
• vous vous engagez à ne pas harceler les autres utilisateurs,
• vous ne posterez pas de contenu qui constitue une violations de dispositions pénales réprimant notamment la pornographie enfantine, la pédophilie, à la débauche, le racisme, la xénophobie, la publicité pour des offres de services à caractère sexuel, la vente de stupéfiants etc.,
• vous ne posterez pas de contenu violant les droits de propriété intellectuelle de tiers,
• vous ne posterez pas de contenu à caractère commercial de quelle que nature que ce soit, • vous n'utiliserez pas le Skynet Pass dans un but de publicité, de promotion non sollicitée ou non autorisée (tel que le spamming ou l'envoi de lettres en chaîne etc.),
• de manière générale vous vous interdisez d'avoir un comportement illégal au regard de la législation en vigueur, contraire aux bonnes mœurs et à l'ordre public, et vous vous interdisez d'adopter une attitude inconvenante et qui soit préjudiciable pour les autres utilisateurs.

15:57 Écrit par Mediacteur dans Législation | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Affiliation

Article 4 : Comportement des utilisateurs

L'Utilisateur déclare et reconnaît êtres conscient que toutes lesinformations, données, textes, logiciels, musiques, sons, photographies,images, vidéos, messages ou tous autres matériels (ci-avant et ci-aprèsdénommés collectivement le « Contenu ») qu'ils soient portés à laconnaissance du public ou transmis de manière privée, sont sous la seuleresponsabilité de la personne ayant émis ce Contenu. L'Utilisateur seul, etnon TELEFUN, est entièrement responsable du Contenu qu'il affiche,télécharge, envoie par courrier électronique (ci-après « e-mail ») outransmet de toute autre manière par le Service. TELEFUN n'exerce pas decontrôle du Contenu transmis via le Service et en conséquence ne garantitpas l'opportunité, la licéité, la probité ou la qualité de ce Contenu. Entoutes hypothèses, TELEFUN ne pourra en aucun cas être tenu pourresponsable du Contenu, notamment du caractère illégal du Contenu au regardde la réglementation en vigueur, d'erreur ou d'omission dans tout Contenu,de toute perte ou dommage consécutifs à l'utilisation de tout Contenuaffiché, transmis pas e-mail ou de toute autre manière via le Service.

L'Utilisateur reconnaît et accepte que le Service et tout logiciel utilisénécessairement en relation avec le Service peuvent contenir desinformations confidentielles et protégées par le droit de propriétéintellectuelle en vigueur ou toute autre loi. L'Utilisateur reconnaîtégalement avoir connaissance que le Contenu compris dans des publicitéssponsorisées, les informations qui sont présentées à l'Utilisateur via leService ou par des annonceurs sont protégés par le droit d'auteur, le droitdes marques, le droit des brevets, ou tout autre droit reconnu par lalégislation en vigueur. Sauf expressément autorisé à cet effet par TELEFUNou par l'annonceur, l'Utilisateur s'engage à ne pas modifier, louer,emprunter, vendre, distribuer ou créer d'oeuvres dérivées basées en tout oupartie sur le Service, ou les logiciels.

[…]

De manière générale, et sans que cette liste puisse être considérée commeexhaustive, l'Utilisateur s'interdit de :

+ télécharger, envoyer, transmettre par e-mail ou de toute autremanière tout Contenu qui soit illégal, nuisible, menaçant, abusif,constitutif de harcèlement, diffamatoire, obscène, menaçant pour la vieprivée d'autrui, haineux, raciste, ou autrement répréhensible ;

+ porter atteinte d'une quelconque manière aux Utilisateurs mineurs ;

+ transmettre tout Contenu qui pourrait être constitutif, sans que cequi suit ne soit limitatif, d'incitation à la réalisation de crimes etdélits ; de provocation à la discrimination, à la haine ou à la violence enraison de la race, de l'ethnie ou de la nation ; d'apologie du nazisme, decontestations de l'existence de crimes contre l'humanité ou de génocidesreconnus, de fausse nouvelle, de même que tout Contenu destiné à exhiber ouvendre des objets et/ou d'ouvrages interdits ; d'atteinte à l'autorité dela justice ; d'informations relatives à l'adoption, au procès, au suicidede mineurs, ou à une situation fiscale individuelle ; de diffusion hors desconditions autorisées de sondages et simulations de vote relatifs à uneélection ou un référendum ; de diffamation et injure ; d'atteinte à la vieprivée ; ou encore d'acte mettant en péril des mineurs notamment par lafabrication, le transport, et la diffusion de message à caractère violentou pornographique ou de nature à porter gravement atteinte à la dignitéhumaine ;

+ tenter d'induire en erreur d'autres Utilisateurs en usurpant le nomou la dénomination sociale d'autres personnes et plus particulièrement ense faisant passer pour un employé ou un affilié de TELEFUN, un modérateur,ou un hébergeur ;

+ contrefaire des en-têtes ou manipuler de toute autre manièrel'Identifiant de manière à dissimuler ou contre-faire l'origine du Contenutransmis via le Service ;

+ télécharger, afficher, transmettre par e-mail ou de toute autremanière tout Contenu que l'Utilisateur n'aurait pas le droit de diffuserpar une mesure législative ou un acte juridique (notamment des informationsinternes, privilégiées, confidentielles apprises ou divulguées dans lecadre d'un contrat de travail ou d'un accord de confidentialité sans quecette énumération ne soit limitative) ;

+ télécharger, afficher, transmettre par e-mail ou de toute autremanière tout Contenu violant tout brevet, marque déposée, secret defabrication, droit de propriété intellectuelle ou tout autre droit depropriété appartenant à autrui ;

+ télécharger, afficher, transmettre par e-mail ou de toute autremanière toute publicité ou tout matériel promotionnel non sollicités ou nonautorisés (notamment se livrer à du « spam », à la transmission de « junkmail », de chaîne de lettres ou toute autre forme de sollicitation) ;

+ télécharger, afficher, transmettre par e-mail ou de toute autremanière tout Contenu comprenant des virus informatiques ou tout autre code,dossier ou programme conçus pour interrompre, détruire ou limiter lafonctionnalité de tout logiciel, ordinateur, ou outil de télécommunicationsans que cette énumération ne soit limitative ;

+ perturber le flux normal des dialogues, accélérer le rythme dedéfilement de l'écran de telle manière que les Utilisateurs du Service setrouvent dans l'impossibilité de suivre et de taper leur dialogue oucommettre toute autre action ayant un effet perturbateur similaireentravant la capacité des Utilisateurs de communiquer en temps réel ;

+ entraver ou perturber le Service, les serveurs, les réseaux connectésau Service, ou refuser de se conformer aux conditions requises, auxprocédures, aux règles générales ou aux dispositions réglementairesapplicables aux réseaux connectés au Service ;

+ harceler de quelque manière que ce soit un autre ou plusieurs autresUtilisateurs ;

+ collecter et stocker des données personnelles afférentes aux autresUtilisateurs.

[…]

8.3 L'Utilisateur s'interdit, et sans que cette énumération puisse êtreconsidérée comme limitative, de détourner la finalité du Service pour fairede la propagande ou du prosélytisme, d'utiliser le Service à des finsprofessionnelles ou commerciales (prospection, racolage ou prostitution),de diffuser sous quelque forme que ce soit des Contenus qui pourraient êtreconstitutifs d'incitation au suicide, à la réalisation de crimes et délits,de provocation à la discrimination, à la haine ou à la violence en raisonde la race, de l'ethnie ou de la nation, d'apologie du nazisme, decontestations de l'existence de crimes contre l'humanité ou de génocidesreconnus, d'atteinte à l'autorité de la justice, d'informations relatives àdes procès en cours, ou à une situation fiscale individuelle, de diffusionhors des conditions autorisées de sondages et simulations de vote relatifsà une élection ou un référendum, de diffamation et d'injure, d'atteinte àla vie privée, ou encore d'actes mettant en péril des mineurs, de même quetout fichier destiné à exhiber des objets et/ou des ouvrages interdits,cette énumération n'étant pas limitative.

8.4 TELEFUN se réserve le droit de contrôler a priori, éventuellement àmodifier ou à rejeter toute photo et description incorrecte, vulgaire, nonconforme à l'esprit du Service ou ne correspondant visiblement pas auxcaractéristiques du membre l'ayant publié.En conséquence, les photos et description de profil fournis parl'Utilisateur doivent être décentes et se rapporter exclusivement àl'Utilisateur.

8.5 L'Utilisateur s'interdit de diffuser, de publier, d'indiquer sousquelque forme que ce soit des Contenus intégrant des liens vers des sitesou services tiers.

[…]Pour rappel : Le code français de la propriété intellectuelle n'autorisant,aux termes des paragraphes 2° et 3° de l'article L.122-5, d'une part, que"les copies ou reproductions strictement réservées à l'usage privé ducopiste et non destinées à une utilisation collective" et, d'autre part,sous réserve du nom de l'auteur et de la source, que "les analyses et lescourtes citations justifiées par le caractère critique, polémique,pédagogique, scientifique ou d'information", toute représentation oureproduction intégrale ou partielle, faite sans consentement de l'auteur oude ses ayants droit, est illicite (art. L.122-4).Toute représentation ou reproduction, par quelque procédé que ce soit,notamment par téléchargement ou sortie imprimante, constituera donc unecontrefaçon sanctionnée par les articles L.335-2 et suivants du codefrançais de la propriété intellectuelle. Toute violation de cesdispositions rend le contrevenant, ainsi que toutes les personnesresponsables, passibles des peines pénales et civiles prévues par la loi.En conséquence de quoi, les Contenus de l'Utilisateur sont protégés par leCode de Propriété Intellectuelle, par le secret d'affaire, par les droitsde concédants de licence qui rendent ces données disponibles sur Internetainsi que par tout autre droit de tiers - ci-après collectivement désignésles "Droits".

Cela nécessite que l'Utilisateur s'engage à respecter les lois etréglementations en vigueur et à n'utiliser que des Contenus (textes,photos... ) dont il dispose des Droits, pour lesquels le titulaire desDroits a donné son consentement expresse pour sa diffusion, ou libres detout Droit. L'Utilisateur dégage TELEFUN de toutes réclamations éventuellesde tiers à son encontre en raison de la violation de leurs Droits ou ducomportement d'un Utilisateur qui violerait une législation applicable.

15:55 Écrit par Mediacteur dans Législation | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Amaretto

199

Il fut un temps où je parlerais un peu plus de moi et de ma petite vie sur ce blog...Sur un ton rigolo, si possible...

Kèss qui se passe? On dirait que c'est plus moi. Je deviens adulte ou kwé? Et puis ché pas, depuis quelques temps, ça devient limite chiant ici...Même moi que des fois que je me lis et que je m'emmerde à me lire!! C'est fou ;o)

Pourtant, tout va super bien... C'est peut-être ça en fait.Quand on va mal, on écrit sur son blog et quand ça va mieux, ben... on écrit moins.Donc, ça veut dire que les blogs sont faits pour les gens à problèmes ou les déprimés!http://amaretto.skynetblogs.be/

Commentaires

2004-08-04, 23:38:38 Personnellement...
Au moins bien je suis, au mieux j'ecris...Ou au mieux j'écris, au moins bien je suis, j'en sais rien en fait...Mais je sais que qd j'arrete, je ne recommence que qd j'ai un prblm...Bref, 3615 ma vie, on s'en fou ! lol Heureuse que tu aille bien !
http://meandres.skynetblogs.be
Val

2004-08-04, 16:29:29
les blog's c'est bien ...
Les Blog's sont des journaux "publics" ...c'est fait pour les gens qui ont qq chose à dire , à exprimer , a revendiquer ... , à débattre , à vomir , à demander ...c'est fait pour les gens .... quoi ...ceux qui ont de l'esprit , ou un certain esprit ...des sentiments , des envies , des désirs , des gouts , des craintes ,et ils ont envie de les exprimer , les affirmer ....il ne suffit pas d'etre heureux pour ne pas avoir envie de s'exprimeron peut avoir envie de partager tous ce bonheur ...c'est mon point de vue ....mais je suis quand même content que cela aille mieux dans ta vie et que tu aie moins de soucis à exprimer ...
Big Kiss
teddy

http://teddy.skynetblogs.be

Amaretto2004-08-04, 13:43:11
c'est bien connu...
les gens heureux n'ont pas d'histoire...;-)

http://funambille.skynetblogs.befun.
2004-08-04, 13:40:34...
Ouaiiiiiiiis, on est tous des malades!!!!!
http://olimask.skynetblogs.be/
Oli

2004-08-04, 12:48:58***
Maintenant que t'en parle,
c'est clair, mon blog est un véritable anti-dépresseur ... je l'espère, autant pour les autres que pour moi ...Pas très clair ce que j'écris, pas graaaaafffff, c'est moi eh !

Bridge

2004-08-04, 11:44:18
Bien vu !!!
Réflexion très pertinente. Plus que 3 dodos puis tu connaitras d'autres ivresses....

2004-08-04, 10:53:45
Pas nécéssairement...
Mais il est vrai que bcp utilisent les carnets dans ce but, ça coûte moins cher qu'un psy ! ;~)))Bonne journée à toi, biZouuuu

http://badwoman.skynetblogs.be/

15:42 Écrit par Mediacteur dans Témoignages | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Valoouu

16-10-2003
première fois bis....
Ben voilà ça commence bien cette histoire entre les blogs et moi..... premier message envoyé est vide, normal j'ai encore une fois voulu aller trop vite.... Je sais pas trop ce que je vais raconter ici, mais je sais que ça va me faire plaisir d'écrire et de penser....... alors je prend le plaisir là ou il se trouve....

J'ai envie de parler de pleins de trrucs et surtout de tout mes désirs.... tout ce qui dans ma vie va moins bien et que j'ai envie de regler comme mes rapports avec la bouffe quisont anarchique et m'abrutissent totalement, mes rapports avec les autres etc....

C pas facile de vouloir aimer tout le monde et de vouloir être aimée de tout le monde.... j'arrive pas à ma dissocier de ça.... j'aime trop plaire, dans tout les sens du terme!

plaire à mon homme, à mes parents, à ma soeur, à mes enfants.... à mes copains, aux copains de mon homme, aux copains de mon fils etc.... bref le rejet de ma petite personne me fait du mal et j'ai parfois du mal à l'accepter... c bizarre tout ça, mais ça me fait faire un max de conneries parfois... mais bon je sais que l'on en peut plaire a personne et il y a aussi des personnes dans ma vie que je n'aime pas... mais bon... enfin je sais pas.En écrivant ici je vais peut-être réussir à faire une espèce d'analyse de moi et de mes réactiosn par rapport à un tas de truc et alors si j'arrive a comprendre parfois certaines de mes réactions je saurais sans doute mieux les controler..... C'est chouette c comme un journal, comme celui que j'écrivais quand j'avais 15 ans.... yes!

Valoouu

15:39 Écrit par Mediacteur dans Témoignages | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Hollynx

Ecrire est un acte d'amour. S'il ne l'est pas, il n'est qu'écriture" (Jean Cocteau)

Ma relation avec les cahiers a toujours été priviliégée. Je pense sincérement pouvoir parler d'amour. Un amour complice, un amour passion. Tout a commencé quand j'avais six ans.
Une rentrée des classes comme nous l'avons tous connue, avec ses découvertes, ses surprises, ses peines et ses joies.
Ce jour-là, on nous remit une latte en bois, un crayon noir à fière allure, une gomme prometteuse et une mallette de cuir brun, le tout sentant bon le neuf.Ensuite, la maîtresse distribua à chacune ( à l'époque, l'école primaire n'était pas mixte ) une pile de cahiers dont la couverture aux couleurs passées: brun, vert ou rouge dévoilait d'une part, la marque de fabrication et d'autre part, les tables de multiplications qu'il nous faudrait apprendre.
Ces cahiers lignés, quadrillés et doubles lignes nous accompagneraient durant toute une année, nous avions donc pour consigne d'en prendre le plus grand soin.
Je me souviens avec quelle fierté j'ai ouvert l'un d'eux, ai passé mon index hésitant sur l'arête pour qu'il reste ouvert, ai caressé le papier immaculé de la première page avant d'y poser la pointe de mon crayon et tenté la copie de ce qui serait le début d'une grande aventure.
A l'époque, nous avions la méthode globale et ce n'est pas sans mal que j'écrivis: "Arlette porte sa mallette" en préface à tous mes futurs écrits.Comme devoir, nous devions couvrir et étiqueter les cahiers mais également copier trois fois cette phrase curieuse pour une première approche de la langue française écrite. Madame Debruge passa entre les bancs et d'une main ferme nota 3X en grand et en rouge dans la marge de mon cahier neuf. Elle viola ainsi mon intimité et je lui en voulus longtemps d'avoir ainsi gâché ma première page.
Il y eut les cahiers ordinaires qui connurent le crayon, la plume et l'encrier ( et oui, je suis de cette génération! ) la gomme à l'encre qui trouait le papier et enfin le stylo, bien plus confortable pour la petite fille gauchère que j'étais. Au fil des années, les cahiers devinrent des Atomas, des cahiers à spirales, des classeurs et des fardes épaisses.
De nos jours, je reste fidèle aux petits cahiers de mes six ans. J'adore les choisir au supermarché. Plus besoin de les couvrir, de talentueux artistes se sont chargé de les décorer. Chaque nouvelle écrite de ma main a son exemplaire propre et je ne sais combien de cahiers j'ai commencé pour y écrire des textes, des répertoires et une multitude de recettes de cuisine.Je ne peux me passer d'écrire les mots sur le plan horizontal qu'est le cahier que je remplis avidement de mon empreinte toute personnelle: mon écriture.
L'heure des claviers et des écrans a sonné, je sais mais je reste à l'ancienne avec le bic, la pression de ma main déformant le verso de la page, les ratures, les annotations et les gribouillis, de-ci de-là. Tous ces textes que vous lisez sur mon blog ont une histoire: ils ont été écrits sous un arbre, dans ma baignoire, au bureau, chez une copine ou sur une terrasse. Je prends plaisir à sentir les mots naître de mon bic en de grands mouvements sur le papier de mon enfance puis, refermant le cahier, je leur offre la liberté via le clavier.
http://hollynx.skynetblogs.be/



15:36 Écrit par Mediacteur dans Témoignages | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

13/09/2005

Travail de recherche

Première activité en formation
Je vous invite à partir sur le net à la découverte de bloggeurs. Le choix se portera d'abord sur des blogs d'adultes. Mais plutôt que de partir à l'aveuglette, je vous invite à cibler un groupe de joyeux drilles.
Ils hantent non seulement la blogosphère depuis un temps déjà, mais en plus, ils ont noué des contacts en visu... De vrais mordus.
Alors comment les retrouver... prenez comme mot clé "Valoouu"
C'est toute sa bande que je vous invite à découvrir.

Votre travail ?
Venir déposer ici un commentaire sur l'impression laissée par votre recherche.

20:10 Écrit par Mediacteur dans Pédagogie | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Bienvenue

Chers enseignants en formation,
C'est avec grand plaisir que je vous accueille dans cet espace dédié à notre réflexion sur l'usage des blogs en pédagogie.
Nous allons faire vivre cet espace virtuel par une contribution la plus interactive de chacun, au long de ces deux jours de formation.
J'imagine que le site restant en ligne, d'autres viendront contribuer au départ de leur pratique ou de leur questionnement.
La formation achevée, vous aurez encore le loisir de venir échanger entre vous et de répondre aux sollicitations qui pourraient apparaître.
Bon échange

Technorati Profile

13:29 Écrit par Mediacteur dans Accueil | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |