26/01/2007

Vous avez dit "Plate-formes" ?

L'institut Médiamétrie vient de publier ses derniers résultats Au premier trimestre 2006, près de 3,2 millions d'internautes, soit 12% des utilisateurs français du Web, auraient déjà créé un blog et 900 000 nouveaux blogs auraient vu le jour depuis le troisième trimestre 2005.

(…)7,3 millions d'internautes français consultent des blogs chaque mois, un chiffre en nette augmentation puisqu'il n'était que de 6,724 millions au troisième trimestre 2005. 4 millions de personnes, soit environ 15% des internautes français, auraient déjà déposé un commentaire sur un blog.

Au niveau des différentes plateformes de blog, on découvre sans surprise qu'en France, Skyblog tient le haut du pavé avec 4,1 millions de visiteurs uniques pour le mois d'avril 2006, contre 2,958 millions pour MSN Spaces (Microsoft) ou 2,328 millions pour Overblog. Viennent ensuite Six Apart (éditeur de la plateforme Typepad), Blogger (Google) puis BlogSpirit.

Wikia : le fondateur de Wikipedia veut tirer profit de la gratuité

* Publié par Ariane Beky le Mardi 12 Décembre 2006 | envoyerSociété créée par le fondateur de l'encyclopédie libre en ligne Wikipedia, Wikia va offir hébergement et logiciels aux créateurs de sites communautaires.

Wikia Inc., jeune société créée par Jimmy Wales, fondateur de l'encyclopédie libre en ligne Wikipedia, proposera gratuitement des outils de création de sites communautaires.

Utilisant le même logiciel que Wikipedia, Mediawiki, la société californienne créée en 2004 héberge des sites communautaires de publication, des wikis, sur des sujets variés, du phénomène iPod à la psychiatrie.

Lundi 11 décembre 2006, Jimmy Wales a confirmé son intention de fournir gratuitement aux webmasters, via Wikia, les outils nécessaires, logiciels, bande passante, stokage, dont ils ont besoin pour créer des sites Internet communautaires.

Interrogé par Reuters à ce sujet, Wales a déclaré : "C'est du logiciel libre et open-source, du contenu libre [...] Nous fournirons un hébergement gratuit (openserving.com) et le webmaster pourra jouir des revenus publicitaires de son site."

Plutôt que d'obtenir une part sur les revenus publicitaires générés par le service en ligne fourni, Wikia demande aux administrateurs des sites soutenus d'intégrer un lien hypertexte vers Wikia.com, lui-même financé par la publicité.

Pertinent ? Jimmy Wales parie sur l'engouement pour le haut débit et la baisse des prix des équipements pour soutenir son modèle "open source" - logiciel libre et contenu libre – et l'adapter à tous les aspects de l'informatique centrée sur le web.

A ce jour, 30.000 internautes auraient publié quelque 400.000 articles sur les sites hébergés par Wikia. La société souhaite proposer, à terme, plusieurs centaines de logiciels libres dont les plates-formes de blogs WordPress et Drupal.

La technologie n'a pas toujours le dernier mot

Longtemps limitée à des spécialistes, la création de sites web s'est fortement démocratisée à la fin des années 90 avec les "pages perso". Qu'il s'agisse de GeoCities aux USA (racheté par Yahoo) ou de Mygale en France (Fusionné avec Multimania puis racheté par Lycos), les "pages perso" ont connu leur heure de gloire au tournant du siècle en permettant à chaque internaute de publier des textes ou des images sur internet, le plus souvent gratuitement.

Mais entre la manipulation du HTML ou l'usage d'un logiciel FTP de transfert de fichiers, ces pages perso n'ont jamais réussi à séduire l'ensemble des internautes et il a fallu attendre 2003 et l'émergence de nouvelles solutions appelées weblogs pour véritablement démocratiser la publication en ligne.

Historiquement les "logs" désignent les journaux de bord de la marine ou de l'aviation américaine et les "weblogs" ont eu l'ambition de reproduire de tels journaux sur le web. Le plus souvent écrit à la première personne du singulier, ces weblogs, rapidement raccourcis en "blogs", ont supplanté les pages perso et sont aujourd'hui rédigés et lus par des dizaines de millions d'internautes.

Les plates-formes de blogs : pure player et gros portails

Bien qu'il existe plusieurs centaines d'acteurs se rapprochant du blog, les principales plates-formes sont désormais proposées par les grands portails internet : Blogger pour Google, MSN Space pour MSN ou encore Yahoo 360 pour Yahoo. Il existe également de nombreux "pure players" comme SkyRock, dont les blogs ont déjà séduit plus de 2 millions d'internautes en France, ou encore Six Apart, dont les marques LiveJournal et TypePad comptent plus de 6 millions d'utilisateurs à travers le monde.

Outre ces "opérateurs" de blogs, on peut également mentionner des fournisseurs de technologie blog, avec des solutions payantes comme MovableType ou des logiciels libres comme WordPress ou le français DotClear.

15:19 Écrit par Mediacteur dans Chiffres | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Vous avez dit "Yahoo" ?

Yahoo cherche à positionner son service Questions/réponses (http://fr.answers.yahoo.com/)

Yahoo misera également sur le Web 2.0. Après le rachat de Flickr et de Del.icio.us, il vient en effet de lancer son "Trip Planner" (http://travel.yahoo.com/trip) un service qui aide les Globe-trotters…

Autre enjeu crucial pour Yahoo, renforcer son offre publicitaire, sa principale source de revenus.

15:15 Écrit par Mediacteur dans Chiffres | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

Vous avez dit "Google" ?

Google a acheté Youtube en octobre 2006, pour 1,65 G$(Après les nombreuses rumeurs qui ont circulé depuis une semaine, Google a confirmé le rachat de YouTube pour la somme de 1,65 milliard de dollars en actions.)En août 2006, le site YouTube avait accueilli 20 millions de visiteurs uniques.

Le trafic du site est passé de 13 millions de visiteurs uniques en mai 2006 à plus de 20 millions en août, soit une hausse de 60 % en 3 mois. Une audience importante drainée par les quelques 100 millions de vidéos diffusées chaque jour. Et le nombre de films hébergés augmente à raison de 65.000 nouvelles séquences par jour.

Google 2.0 c’est aussi Blogger, Google page creator et Writely

Au cours des six derniers mois seulement, Google a dépensé environ 1,2G$ sur des centres informatiques et de l’équipement divers. Quant à Microsoft, la compagnie a indiqué à des analystes du Wall Street qu’elle allait devoir investir 500M$ supplémentaires pour rivaliser avec Google et Yahoo. Peu de compagnies ont les reins assez solides, financièrement, pour procéder à de tels investissements.

MICROSOFT peine à s'imposer dans le domaine de la recherche sur Internet. Son grand rival, Google, maintient son empire avec 15,3 millions d'utilisateurs uniques par mois en France, contre seulement, 3,7 millions pour MSN Search, le moteur de recherche de la firme de Bill Gates. A l'échelle mondiale, le tiercé place Google en tête avec une part de marché de 58 % contre 33 % pour Yahoo et 23 % % pour MSN.

Les capacités des rassembler des infos de la part de google.

En offrant des services comme Google Local, Google Desktop, Gmail, le futur Gdrive (disque dur sur le réseau), Writely, GoogleTalk, GoogleGroups et enfin Google Calendar, la société s'offre la possibilité de posséder énormément d'informations sur ces clients en analysant leurs textes, leur dialogues, leurs échanges, etc... Maîtrisant comme personne les technologies de recherches et classification de l'information, Google est en mesure de mettre à disposition des publicitaires des informations extrêmement complètes. Ce qui vaut excessivement cher pour des clients désireux de s'adresser avec précision à leur clients potentiels.

- 98% des revenus de Google proviennent de ses offres de publicité en ligne.

- Le coût par clic moyen d’une annonce sur Google est de 54 cents.

- Le revenu par requête a augmenté de 8,3% d’un trimestre à l’autre pour atteindre 9 cents (chaque requête sur le moteur rapporte donc 9 cents - de dollars - à Google).

- Durant le deuxième trimestre 2004, 51,9% des requêtes effectuées sur Google proposaient au moins un lien sponsorisé. Sur 32% des pages, au moins un lien sponsorisé était cliqué.

Google passe juste devant Yahoo!

jeudi 21.12.2006, 20:00

Google a ravi à Yahoo! la place de numéro 2 des sites internet ayant attiré le plus de visiteurs uniques en novembre dans le monde, Microsoft restant numéro un. Sur les 736 millions de personnes de plus de 15 ans qui ont consulté internet en novembre (+10% par rapport à novembre 2005), les sites de Microsoft (dont ses sites de maintenance technique de Windows, son site MSN, son moteur de recherche Live Search, etc.) ont été vus par 501,7 millions de visiteurs uniques (+3%), selon Comscore.

Google proche de conclure le rachat de YouTube pour 1,65 mds USD

Google et Youtube ont un point commun : la société de capital-risque Sequoia Capital qui, après avoir soutenu Google à ses débuts, a investi 11,5 millions de dollars dans Youtube, indique Associated Press

Parallèlement, Google a annoncé avoir signé deux accords similaires, l'un avec Warner Music et l'autre avec Sony BMG Music, qui prévoient la diffusion gratuite sur Google Vidéo des clips vidéos et musicaux de Warner et de Sony, avec un partage des revenus publicitaires, ont annoncé ces groupes lundi dans des communiqués distincts.

Dans les deux cas, le service, qui démarrera ce mois-ci aux Etats-Unis, permet aux internautes américains de regarder gratuitement sur Google Vidéo des milliers de clips, d'interviews d'artistes et autres contenus liés aux artistes de Warner Music et de Sony Music, sponsorisé par la publicité.

Google rafle le gâteau publicitaire sur internet et double ses bénéfices

NEW YORK (AFP)

Le logo de Google à Londres, le 16 novembre 2005.© AFP/Archives John D. McHugh

Le géant d'internet Google a accru de 70% ses recettes publicitaires et a quasiment doublé son bénéfice net au 3e trimestre, une performance qui dopait son titre en Bourse jeudi soir.

Le bénéfice net a augmenté de 92%, à 733 millions de dollars contre 381 millions un an plus tôt, et le chiffre d'affaires, composé à 99% de recettes publicitaires, a totalisé 2,69 milliards de dollars contre 1,57 milliard un en plus tôt, a annoncé le groupe dans un communiqué.

Après la publication de ces résultats, le titre Google bondissait de 7% vers 21H00 GMT, à 456,34 dollars, lors des échanges électroniques après la clôture de la Bourse de New York.

Les recettes provenant des publicités sur les sites détenus par Google se sont accrues de 84%, à 1,63 milliard de dollars (60% du chiffre d'affaires) et celles provenant des publicités placées sur les sites partenaires de Google ont augmenté de 53%, à 1,04 milliard (39% du total).

Les recettes internationales ont contribué à hauteur de 44% à ce total contre 39% un an plus tôt.

"Notre troisième trimestre montre la force de notre réseau d'annonceurs publicitaires et de sites partenaires", a commenté le PDG Eric Schmidt dans le communiqué, se félicitant également de la part accrue des recettes hors Etats-Unis.

Sur les neuf premiers mois de l'année, le groupe a encaissé des recettes de 7,4 milliards de dollars, en hausse de 75%, et un bénéfice net de 2,04 milliards, en hausse de 87%.

Google a embauché près de 1.500 personnes ces trois derniers mois: il employait dans le monde 9.378 personnes à plein temps fin septembre contre 7.942 fin juin.

© AFP Agence France-Presse

15:09 Écrit par Mediacteur dans Chiffres | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

Vous avez dit Microsoft ?

Live search + Messenger + Hotmail au sein du portail MSN.be = 3,2 millions d’utilisateurs en Belgique (1/3 moins de 24 ans)

MSN.be + Proximus lance Messenger sur GSM pour un forfait de 5,99 euros par mois

Windows Live space = 1,5 millions de blog en un anWindows Live space = 120 millions d’utilisateurs dans 50 pays

Microsoft a annoncé la semaine dernière qu'elle lançait aux États-Unis un service de publicité en ligne concurrent à celui de Yahoo et Google.De plus, un analyste de Goldman Sachs a affirmé à Reuters qu'il estime que Microsoft investira d'ici juin 2007 deux milliards de dollars pour développer des outils publicitaires sur le Web.«Nous sommes un petit peu en retard», admet Steve Ballmer, qui dit vouloir créer un immense marché où les consommateurs voudront passer du temps et les annonceurs, dépenser de l'argent.

La nouvelle régie Microsoft Digital Advertising Solutions, lancée en France et dans le monde, va fédérer l'ensemble des solutions publicitaires proposées par MSN.

"Notre objectif est de générer de l'innovation publicitaire pour permettre à nos annonceurs d'accéder à de nouveaux supports afin de créer des expériences publicitaires nouvelles", explique Olivier Marcheteau, directeur général France de MSN.

Nous avons accéléré nos investissements dans ce domaine. Le budget de recherche et développement dédié à l'Internet a doublé en deux ans. C'est devenu la priorité du groupe. »

MSN Messenger est utilisé par 11 millions d’internautes en France

A court terme, Live Search n'apportera rien de nouveau aux annonceurs présents sur le site de recherche. « Live Search a d'abord vocation à accroître le nombre d'utilisateurs et donc le volume de personnes susceptibles de consulter les liens publicitaires », reconnaît Olivier Marcheteau. Microsoft devrait aussi chercher à profiter du formidable succès de sa messagerie instantanée pour convaincre ses utilisateurs de préférer Live Search à ses rivaux. Ces six derniers mois, MSN a vu sa part de marché légèrement reculer face à ses deux concurrents.

Pour prendre conscience de la puissance de Microsoft sur l'Internet, en France, rappelons que la page d'accueil du portail MSN affiche 4,3 millions d'utilisateurs, les chaînes thématiques accueillent chacune jusqu'à 1 million de visiteurs, le mail 7,5 millions d'utilisateurs, Messenger 11 millions, Spaces, le service de blogs, 2,5 millions et Live Search, le moteur de recherche, 3,8 millions.

Pour permettre aux annonceurs de profiter de ces 14,2 millions d'internautes français…

Regroupement d’Amazon et MSN

Live messenger est un outil de messagerie utilisé par 240 Millions de personnes et disponible en 26 langues ‘l’informaticien.com)

En 2005, les liens sponsorisés ont généré un chiffre d’affaire de 48 millions d’euros aux EU et 1,4 millions d’euros en Europe.

Prévisions : 1,8 milliard d’euros en 2006 en europe et 2,2 en 2008

14:58 Écrit par Mediacteur dans Chiffres | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |